Logique distribuée et construction d’objets

logo LM

Michael Bauwens avait évoqué cet exemple lors du séminaire W2S à la Cantine en décembre (Compte rendu par Francesca Musiani ici).

L’idée est assez intéressante pour être évoquée ici même si elle ne concerne pas vraiment les typologies de réseaux et les infrastructures informatiques qui nous intéressent dans ce projet. Reste que nous voyons apparaitre dans cette présentation de la firme Local Motors des terminologies qui reviennent bien souvent dans nos recherches:

  • Système local d’échange
  • Open Source
  • Commun(s) et/ou common(s)
  • Contributions
  • Communauté(s)
  • Crowsourcind
  • Don-contre-don
  • etc…

Du grain à moudre face à ce projet donc… De quoi éveiller votre curiosité sur les applications pratiques d’un système (P2P), considéré par Bauwens comme le « socialisme du XXIe siècle »…

François Huguet

PhD student in Communication Studies at the Codesign Lab & Media Studies at Telecom ParisTech. Supervisor: Annie Gentès / Co-supervisor: Jérôme Denis

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterDelicious

Creative Commons, le « pouvoir de l’ouvert »

Le mercredi 6 juillet, au Lieu du Design (12ème arrondissement de Paris), Creative Commons et Cap Digital ont présenté un événement célébrant le « pouvoir de l’ouvert » à l’occasion du lancement mondial du livre The Power of Open, dans un contexte de célébration de l’innovation et de la créativité en ligne.

L’équipe Creative Commons, comprenant les membres du projet ADAM Danièle Bourcier et Mélanie Dulong de Rosnay, a tout d’abord introduit à l’audience ce projet de licences novateur. Dans une démarche d’ouverture et de décentralisation, Creative Commons propose des contrats-type pour la mise à disposition d’œuvres en ligne. Inspirés par les licences libres, les mouvements open source et open access, ces contrats facilitent l’utilisation d’œuvres (textes, photos, musique, sites web…). En facilitant ou éliminant les intermédiations dans le cycle de production, distribution et consommation des œuvre, les licences Creative Commons contribuent à diminuer les coûts de transaction : distribution, recherche automatique d’oeuvres, information sur le régime des droits, négociation en cas d’utilisation commerciale, rédaction d’autorisations d’utilisation ou de remix. Plus de détails sur Creative Commons appliqué au contexte français sont disponibles sur le site de Creative Commons France.

Le reste de la soirée a mis à l’honneur deux projets créatifs et novateurs présentés dans le livre The Power of Open, une sélection d’histoires célébrant l’élément « humain » de partage et d’ouverture sous-tendant le projet CC. Le livre peut être téléchargé gratuitement, ou commandé en format papier, sur le site de The Power of Open.

Il y a eu tout d’abord la projection de deux court-métrages de Vincent Moon, réalisateur primé de Paris connu pour ses vidéos de musique qui présentent des artistes indépendants aussi bien que les musiciens célèbres, y compris Tom Jones, R.E.M et Arcade Fire. Il fait également des films et des documentaires qui lui ont valu une réputation internationale. A ses propres dires, Vincent Moon « vit un peu sa vie sous licence Creative Commons »: ses œuvres, présentées dans le livre, sont diffusées sous une License Creative Commons. Le site du réalisateur, véritable vidéothèque en libre, témoigne des valeurs de partage et d’échange qui guident sa démarche.

Ensuite, Pierre Gérard, co-fondateur de Jamendo, a présenté sa start-up: la première plateforme de promotion, de diffusion et de commercialisation de musique « libre », au sens où les artistes décident eux-même de la distribution et de la gestion de leur création. Au moment de leur inscription, ils choisissent une licence Creative Commons. Sur Jamendo, les internautes peuvent librement écouter, télécharger et partager 300 000 titres, de façon légale et gratuite – tandis qu’une diversification des offres de base, pro et pour des usages spécifiques (comme la publicité) assurent un modèle économique durable et des revenus pour les artistes qui souhaitent vendre leurs licences. Plus de détails sur la plateforme sont disponibles sur le site de l’entreprise.

Francesca Musiani

Chercheuse postdoctorale, MINES ParisTech Yahoo! Fellow in Residence, Georgetown University

More Posts - Website