Revue de projet: SAFARI (2002) – Services Ad hoc/Filaires : Développement d’une Architecture de Réseau intégré

Le projet ANR SAFARI proposait l’étude, la réalisation et l’expérimentation d’une architecture de réseau intégrée pour la conception, le déploiement et l’exploitation optimale de services dynamiques sur un réseau IPv6 hybride ad hoc / filaire. Son principal objectif était de mettre à disposition des fournisseurs de services un environnement logiciel dédié aux services à valeur ajoutée capables d’être exploités sur des infrastructures à forte dynamique couplant les réseaux ad hoc et les réseaux fixes au travers d’une couche de convergence Ipv6 étendue.

 


Partenaires: France Telecom, Alcatel, Telecom Paris Tech, INRIA, LIP 6, LRI, SNCF, LSR IMAG




Les recherches menées dans le domaine des Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication doivent s’orienter vers de nouveaux horizons qui ne doivent pas seulement étendre la portée, les fonctionnalités et l’efficacité des applications et des services mais elles doivent tenter de les rendre disponibles de la façon la plus naturelle et la plus sûre à tout citoyen. Ce nouveau concept de disponibilité à tout moment en tout endroit, que l’on nomme souvent « Ambient Intelligence » doit mettre la personne au centre du développement des STIC afin de « concevoir des technologies pour la personne et non pas faire que la personne s’adapte aux technologies ». Ceci doit être là la base de technologies « invisibles », i.e., qui se fondent dans notre environnement quotidien et qui sont présentes au moment où nous en avons besoin tout en offrant une interaction simple et conviviale.


La convergence des services et le support multi-technologies représentent des enjeux majeurs pour les  architectures des futures générations de réseaux. L’exploitation de ces supports multiples permet d’envisager l’ubiquité des services. Elle est à la base des réseaux de 4ème génération. Le modèle ad hoc permet d’étendre la couverture des réseaux d’accès sans fil (802.11b/a) en mode base et l’utilisation conjointe de ces modes permet outre l’extension de la connectivité, la création de services novateurs dont les domaines d’application vont des réseaux embarqués aux réseaux domestiques en passant par les espaces intelligents. En raison de leur potentiel important, les technologies ad hoc deviennent candidates à l’intégration dans le réseau de services que devra être l’Internet du futur. Dans cette évolution, le protocole IPv6 joue également un rôle majeur, d’une part en raison de ses capacités d’adressage quasi infinies mais surtout par la prise en compte et la disponibilité de composants pour la qualité de service et la mobilité. Finalement, la configuration, la sécurité des services, le contrôle et la supervision de la qualité des services délivrés aux usagers dans cet espace de communication universel deviennent vitaux au succès des services qui seront offerts sur ces infrastructures [1].

L’aboutissement de cette convergence requiert aujourd’hui des innovations technologiques dans plusieurs couches protocolaires et apporte de nombreux défis envers les plates-formes de services qui auront la charge d’opérer une multitude de services hétérogènes sur des infrastructures qui ne le sont pas moins.

La viabilisation tant technologique qu’économique requiert aujourd’hui des travaux dans les différents niveaux des couches qui interviennent dans la livraison des services (réseaux, multicast, sécurité, passerelle applicative, supervision, …). Cependant, seule une approche transversale faisant intervenir la coopération entre ces différents niveaux permettra de lever les verrous qui restent sur le chemin d’une offre de services basée sur l’intégration ad hoc / filaire. Ces études au niveau protocoles mais également et surtout au niveau transversal faisaient l’objet des travaux de SAFARI.

François Huguet

PhD student in Communication Studies at the Codesign Lab & Media Studies at Telecom ParisTech. Supervisor: Annie Gentès / Co-supervisor: Jérôme Denis

More Posts - Website

Follow Me:
TwitterDelicious


Publié par

François Huguet

PhD student in Communication Studies at the Codesign Lab & Media Studies at Telecom ParisTech. Supervisor: Annie Gentès / Co-supervisor: Jérôme Denis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.